Thérapie en Relation d’aide

La relation d’aide découle directement des travaux du psychologue Carl Rogers un psychologue humaniste américain. Son Approche Centrée sur la Personne met l’accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le patient (écoute empathique, authenticité et non-jugement). C’est ce qu’il a appelé la non directivité. Bien plus qu’une méthode psychopédagogique, il s’agit d’une attitude qui met en valeur une relation d’entraide entre l’aidant(e) et l’aidé(e).

La théorie de Rogers est fondée sur l’hypothèse qu’il y a chez l’être humain une tendance naturelle à se réaliser, à s’actualiser, à croître dans le sens de son mieux-être.

source « Relation d’aide et amour de soi »   Colette Portelance

La personne est acceptée telle qu’elle est, dans l’ ici et maintenant, avec le cadre de référence qui lui est propre.

 

L’Approche non directive créatrice (ANDC) selon le Centre de Relation d’aide de Montréal.

L’ANDC est une approche relationnelle de nature affective qui favorise le développement de la créativité par le respect du fonctionnement physiologique et psychologique global de l’être humain et par le respect du rythme de progression des étapes de son évolution, de ses processus de changement et de son autocréation.

source « Relation d’aide et amour de soi ».  Colette Portelance

L’ANDC utilisée par votre thérapeute est une approche non-directive qui n’est pas centrée sur la résolution de problèmes mais sur la personne qui vit le problème, sur son vécu et son fonctionnement personnel et relationnel. Elle a pour but de vous aider à vous connaître mieux, de vous apprendre à être en relation et de favoriser l’autonomie et la prise de pouvoir sur votre propre vie par la responsabilité.

Le thérapeute non-directif créateur doit donc être en mesure de vous aider sans vous interpréter, sans vous dire quoi faire, sans vous juger, sans vous prendre en charge en étant à l’écoute de vos émotions, en vous faisant part de ses observations et en vous montrant vos fonctionnements personnels et relationnels satisfaisants et insatisfaisants.